Les banquiers centraux sont les pompiers pyromanes

3 Sep, 2019 at 20:43 | Posted in Economics | 1 Comment

71clIBeIgnL Pour la première fois depuis l’après-guerre, les banquiers centraux sont confrontés à un problème contre lequel ils sont impuissants, le chaos politique. Les Etats-Unis étaient un acteur fiable, dont la devise était le pilier du système monétaire international ? Ils sont devenus imprévisibles, tandis que le rôle pivot du billet vert est remis en cause …

Ce n’est pas tout. En maintenant des taux très bas trop longtemps, en rachetant des dettes publiques à tour de bras, les instituts monétaires risquent aussi, malgré eux, d’amplifier l’instabilité du système financier. « Ces mesures sont en effet susceptibles de créer des bulles sur l’immobilier ou sur certains titres, et cela pourrait accentuer la prochaine crise financière », résume Patrick Artus, chez Natixis. Quand ils ne sont pas qualifiés de super-héros, les banquiers centraux sont également surnommés les « pompiers pyromanes »…

Le Monde

1 Comment

  1. Isn’t the previous blog entry relevant here?
    .
    “We do exactly the same thing in economic theory … We perform thought exercises that are only loosely connected to reality and that have been stripped of most of their real-life characteristics. — Ariel Rubinstein”
    .
    The dollar is rising, low rates are profitable because spreads still exist with negative rates and banks can make hedged profits from spreads, and we know how to fix panics: central banks should sell panic insurance.
    .
    Le Monde here is performing “thought exercises that are only loosely connected to reality” …


Sorry, the comment form is closed at this time.

Blog at WordPress.com.
Entries and comments feeds.