So much for ‘independent’ central banks …

15 Jun, 2019 at 14:49 | Posted in Economics | Comments Off on So much for ‘independent’ central banks …

Or, manque de chance, un tiers environ des banquiers centraux de la planète sont issus du secteur bancaire et financier, et cette proportion augmente (« How Do Central Bank Governors Matter ? Regulation and the Financial Sector », Ariell Reshef et Prachi Mishra, Journal of Money, Credit and Banking, vol. 51, n° 2-3, mars et avril 2019). Même tendance chez les superviseurs des banques ou des marchés financiers.

greenMais l’expertise requise ne justifie-t-elle pas de recruter des banquiers ? A quelques postes opérationnels, pourquoi pas. Mais pas à la tête (pensante) de ces instances de régulation. Car lorsqu’on y place un ancien banquier, la culture bancaire infuse et imprègne nécessairement la pratique du régulateur. C’est ce que montre l’étude de deux chercheurs néerlandais de l’université de Groningue et de la Banque centrale des Pays-Bas (« I Just Cannot Get You Out of My Head : Regulatory Capture of Financial Sector Supervisors », Dennis Veltrop et Jakob de Haan, De Nederlandsche Bank Working Paper n° 410, janvier 2014). Même après avoir quitté le secteur bancaire, un superviseur qui en est issu continue de s’y identifier socialement, en restant par exemple soucieux de sa réputation vis-à-vis du marché. Sa performance dans l’accomplissement de ses tâches s’en trouve négativement affectée. C’est seulement, lorsqu’il se sera forgé une nouvelle identité de superviseur – ce qui prend du temps et doit être stimulé – que cette influence psychologique pourra être compensée.

Jézabel Couppey-Soubeyran / Le Monde

Blog at WordPress.com.
Entries and comments feeds.