Richard Thaler et les fausses mouches imprimées

26 November, 2017 at 09:16 | Posted in Economics | 2 Comments

urinal fly Richard Thaler … part de l’idée que si les individus sont incapables pour tout un tas de «biais cognitifs» et culturels de prendre les meilleures décisions, il faut les y aider en les accompagnant dans leurs choix de «tous les jours». D’où son idée d’imposer aux individus des décisions tout en leur faisant croire qu’ils conservent leur pleine liberté de choix. Son application la plus connue citée dans l’ouvrage est celle des fausses mouches imprimées, au début des années 2000, dans les urinoirs de l’aéroport d’Amsterdam afin d’inciter ses usagers à viser juste de manière à réduire les dépenses de nettoyage. Et elles le furent de 80% ! Ces techniques de «paternalisme libertaire» ont alors été appliquées dans les pays anglo-saxons avec la création d’une «Nudge Squad» en 2009 par l’administration Obama suivie d’une «Nudge Unit» en 2010 en Angleterre par le Premier ministre David Cameron, sous la houlette de Richard Thaler.

Thaler explique par exemple que lorsque Barack Obama a mis en place un coup de pouce fiscal aux contribuables afin d’inciter les ménages à consommer après la crise de 2008, il avait le choix entre verser une prime de 1 200 dollars une seule fois dans l’année ou l’étaler, à raison de 100 dollars par mois. «Dans un monde d’Econs [d’individus rationnels, ndlr], ce choix serait sans importance. Mais si l’on considère que les contribuables de la classe moyenne dépensent déjà tout leur salaire chaque mois, en leur versant une seule fois par an cette prime, ils seront plus enclins à l’épargner ou à s’en servir pour payer leurs dettes. Comme l’objectif de cette réduction d’impôt était destiné à stimuler la dépense, l’administration a fait un choix judicieux en optant pour son étalement» …

Richard Thaler donnait un autre exemple par l’absurde de la manière dont nous devrions nous comporter si nous étions tous, comme le croient encore bon nombre d’économistes, «des Econs, ces êtres très intelligents capables de se livrer en toutes circonstances aux calculs les plus complexes mais totalement dénués d’affects». «Un Econ, écrit-il, ne s’attendrait pas par exemple à recevoir un cadeau le jour de son anniversaire. Quel intérêt à célébrer cette date arbitraire ? Un Econs serait même perplexe à l’idée de recevoir un cadeau et à choisir, il préférerait recevoir directement du cash car c’est ce qui permettra de satisfaire le mieux ce qui est optimal pour lui. Mais à moins que vous ne soyez marié à un(e) économiste, je ne vous conseille pas de vous contenter de faire un virement à votre conjoint(e) le jour de son anniversaire.» Et pour Richard Thaler, bien que les économistes savent très bien que personne ne se comporte de cette manière dans la vraie vie, cela ne les a pas empêchés de pondre des tonnes de théories basées sur ce type de raisonnements pendant des décennies.

Christophe Alix

Advertisements

2 Comments

  1. “… et les fausses mouches imprimées” ! 🙂

    • Merci beaucoup pour cette correction 🙂


Sorry, the comment form is closed at this time.

Create a free website or blog at WordPress.com.
Entries and comments feeds.